vendredi 2 décembre 2016

http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/mon-astro-transgenerationnel.html


Mon Astro-transgénérationnel..
Publié par Angélique
                                          
Je ne prétends pas tout savoir bien au contaire, je suis encore en plein apprentissage, mais, au fil de mes recherches et de mes découvertes, j'avance pas à pas. Je m'appuie biensûr sur ce que j'ai appris et apprends tous les jours en Astologie, mais aussi sur tout ce que j'ai lu en Trangénérationnel, sur tout ce que je vie au quotidien, sur mes recherches et constatations, comme le Dr Salomon Sellam, Martine Barbault, Catherine Gestas, mon prof d'Astrologie Roland Legrand, Annick Pineau, et bien d'autres. A eux tous, ils ont su chercher, trouver et expliquer parfaitement les champs de l'astro-psycho-généalogie, dont certains écrits et livres ont été publiés et sur lesquels je m'appuie.

Moi aujourd'hui, je ne souhaite pas faire un plagiat de ce qui a été déjà fait, mais, je souhaite mettre en évidence un certains nombres de constations, de tout un ensemble de faits et gestes, de pensées, d'opinions, de comportements, de petites choses qui semblent anodines mais qui font "le plus grand mal" et qui peuvent être évitées grâce à l'Astro-transgénérationnel, pour le bien de l'enfant qui devriendra adulte, mais aussi pour l'adulte qui deviendra responsable.

Et, quel bel exemple que de commencer par mon propre thème, car en me mettant à "nu", et en parlant de mes expériences, j'invite tout un chacun à se poser eux-même les bonnes questions sur leur propre vie, leurs blocages, leurs "coups de moins bien", les situations qui se répétent, à faire le lien avec les histoires de leur famille, pour peut être comprendre qu'entre ce qu'ils doivent vivre et ce qu'ils vivent, il y a peut-être des fidélités ancestrales inconscientes qui se mettent dans les rouages de leur véhicule terrestre, ce qui pourrait expliquer leur incapacité à vivre la vie qu'ils désirent. Alors, Bonne découverte à vous tous..

Carte sur 3 générations, la grand-mère, la fille et la petite fille.

Carte sur 3 générations, la grand-mère, la fille et la petite fille.

Grand-mère, fille et petite fille.
Comme déjà expliqué dans le post "Souffrances, tu cries trop fort..", en Astro-transgénérationnel, il faut travailler en majeure partie sur 3 maisons principales, la maison IV qui est le "foyer, la famille, les racines, les croyances familiales", la maison VIII, qui correspond "aux crises, aux transformations, les loyautés invisibles et les deuils non faits", puis vient la maison XII, qui parle à elle seule de potentiel familial non réalisé, et de secret transgénérationnel.

Mais avant tout, nous allons "débroussailler" un peu le thème et parler de la transmission généalogique de la mère vers la fille?

La Lune natale qui représente le féminin, la mère, les émotions et les intuitions se situe chez la grand-mère en signe du Lion et en maison II, chez la mère en signe du Taureau et en maison IX et chez la petite fille en signe des Gémeaux et en maison VIII.

La grand-mère : La Lune en Lion est sensible au regard d'autrui, elle va aimer se paraît, se montrer, être admirée et focaliser l'attention sur elle. Telle est l'image ou le ressenti qu'a pu avoir ma grand-mère sur sa propre mère. En dissonance avec son Soleil (le père) et son Mars natal (l'action, la volonté, la guerre), elle a pu sentir une dissociation dans le couple que formait ses parents, peut être a t'elle ressenti un père absent, peut être aussi parfois violent (conjonction Soleil/Mars natal). Il a pu s'agir d'une mère forte et autoritaire qui aurait pu être en guerre contre la représentation de l'homme (dissonance Lune/Mars). Peut être une femme qui devenait charmante et conciliante dans son milieu social qui montrait peut être son côté mère et son côté femme simultanément (bon aspect Lune/Vénus). Mais, la maternité n'a pas du être facile, rêvait-elle de liberté et d'indépendance? La sensibilité était refoulée, l'émotivité maîtrisée, et l'expansion rarement au rendez-vous (Dissonance Lune/Uranus). 
Enfin, la relation avec sa mère pouvait être teintée de subjectivité ou d'illusion, peut être idéalisée, fantasmée bien souvent déformée (conjonction Lune/Neptune), peut être même froide ou distante (bon aspect Saturne).

La mère : La Lune en Taureau aime tout ce qui relève des plaisirs de la vie, la bonne chair, la table, et consacre une importance à son intérieur, comme à son apparence, des bijoux, des parures, une classe indescriptible. Telle est l'image ou le ressenti qu'a pu avoir ma mère sur sa propre mère. De la même façon que sa mère avant elle, elle devait la ressentir comme une mère froide, qui impose, qui restreint, qui limite, sans éffusions de quelconques démonstrations affectives. Elle a pu ressentir une certaine frustration avec le sentiment de manque et la peur de l'abandon (dissonance Lune/Saturne). Sa mère est forte elle aussi, autoritaire, et peut etre même parfois excessive. Elle lui a montré comment gérer ses émotions et comment lié l'action à son imagination. (bon aspect Lune/Mars).

La petite-fille : La Lune en Gémeaux s'épanouit dans le monde de la communication, des idées, mais il lui semble plus difficile de communiquer sur le plan des émotions et des sentiments qu'elle a du mal à maîtriser, n'appréciant pas l'enfant qui pleure ou qui crie trop fort. Elle aime être entourée d'ami, sortir et sentir la légèreté de l'instant. Telle est l'image ou le ressenti que j'ai pu avoir de ma mère. De la même façon que ma mère et sa mère avant moi, j'ai senti le poid de la frustration, des limitations, du sentiment de manque et de la peur d'abandon qui se traduit aussi sous une autre forme qu'on verra plus loin. Froideur dans les sentiments, distance et non extériorisation résume à eux trois ce que la lignée des femmes de cette généalogie ont pu porter en elle (conjonction Lune/Saturne). Ici aussi les relations avec la mère sont étranges, chargées de subjectivité, d'illusion, idéalisées et fantasmées, et me rendant sensible aux vibrations du monde qui m'entoure (dissonance Lune/Neptune). Tout comme sa grand-mère, ma mère est empreinte de liberté et d'émancipation d'où la maternité n'est pas une fin en soi (bon aspect Lune/Uranus).


La Lune et donc l'image de la mère auront donc des répercussions chez ma grand-mère sur son comportement par rapport à l'argent, au matériel et sur son physique et son corps (en maison II). Elle aura des répercussions chez ma mère sur son mental, son imagination, ses voyages, et aussi sur tout ce qui a trait à l'ésotérisme (en maison IX). Et chez moi, elle sera vécue plus intérieurement, en rapport avec le passé, les crises, les transformations et les remises en questions (en maison VIII).

Abordons maintenant l'image ou l'influence du père sur le thème des trois femmes, en analysant le Soleil et la transmission paternelle.

La grand-mère : Son Soleil natal (son père) est en Scorpion, lui faisant ressentir son père comme un être de combat, de transformation, qui a besoin de sécurité et de dominer. 
Il est aussi en dissonance avec sa Lune (sa mère) et ne prédispose pas à l'harmonie entre les deux parents. Cette dysharmonie peut avoir été vécue réellement (séparation, divorce) ou réellement désirée dans le fond intérieur de l'enfant. Conjoint à son Mars natal, cette position du Soleil n'incite pas aux relations calmes et paisibles entre le père et l'enfant, ce qui sous entend qu'elle devait surement se battre et s'opposer à lui pour se faire une place. Son père pouvait être dominateur, autoritaire, ou colérique, peut être aussi un homme violent, de guerre ou militaire. En bon aspect avec son Jupiter natal, cela suppose que son père avait une position social élevée et qui devait assurer financièrement. Il se donnait les moyens de ses ambitions, pouvait influencer les autres et devait surement avoir une résistance physique (bon aspect avec l'ascendant). Peut être occupait-il un poste valorisant, peut être bénéficiait-il de protection, et d'aide de son entourage. (bon aspect avec le Milieu du ciel).

La mère : Son Soleil natal (son père) est en Cancer, lui faisait ressentir son père comme quelqu'un de protecteur, d'aimant et de sécurisant. En bon aspect avec son ascendant, lui aussi s'est donné les moyens de ses ambitions, tout en pouvant aussi influencer les autres et s'assurer une place sociale à la hauteur de ses ambitions. Il a une bonne volonté d'action et une bonne vitalité et résistance physique. Peut être que le père était poête, artiste, penseur, avec sa part de sensibilité. Il a pu être aussi idéalisé (dissonant à Neptune).

La petite-fille : Son Soleil natal (le père) est aussi en Cancer, et lui donne l'image d'un homme qui se sert de sa carapace comme d'une protection, qui peut battre rapidement en retraite quand il se sent vulnérable ou attaqué. Il essaye de masquer sa sensibilité derrière un extérieur carré en se montrant comme un dur à cuire. Cela peut montrer un père lunatique, peut être affecteux, finalement à l'image peut être du père à ma mère. Conjoint au Milieu du Ciel, le père tient une place importante dans la psyché même si celui-ci est absent. C'est l'image du père qui est idéalisé, non pas l'homme en tant que tel mais plûtot l'image qu'il représente. En bon aspect avec Pluton, l'enfant a pu craindre la violence du père, et il pouvait apparaître et ressenti à ses yeux comme puissant, redouté et craint. La paternité n'a pas été un long fleuve tranquille, ni vécu de façon simple s'accompagnant de sentiments extrêmes ou compliqués avec la séparation d'avec l'enfant, rendu possible par un divorce. En bon aspect avec Jupiter, cet aspect faisait apparaître le père comme un personnage extravertis, de bonne humeur, et un bon épicurien. Quelqu'un qui bouge et dont la présence n'est pas toujours au rendez-vous. Un père idéalisé, et absent par son manque de communication.

Abordons maintenant le sujet de la fratrie, des frères et des soeurs et leur représentation et implication dans la vie des trois femmes, en regardant Mercure.

La grand-mère : Elle a son signe des Gémeaux dans la maison XII, ce qui laisse supposer qu'elle a eut un frère avant sa naissance. (aspect de Mercure à Saturne en dissonance, montrant un rapport de frustration avec le frère aîné décédé). Cette maison a une grande importance car elle correspond à l'inconscient familial, aux secrets enfouis et au "projet sens" que les ancêtres ont pu avoir sur elle. Elle est l'enfant de remplacement. Dans cette position, cela montre la perte d'un frère avant sa naissance, soutenu par Pluton dans cette même maison. Son ascendant Cancer la rend réceptive aux émotions maternelles, aux failles familiales, lui faisant ressentir la douleur et la souffrance par fusion à sa mère. Ce qu'elle a ressenti vis à vis de ce frère décédé et sa façon de se comporter et de rentrer en relation avec autrui, c'est fait dans une approche "masculine" (maison III et XI en signe de feu=franche et directe dans son rapport avec les autres, maison VII en signe de terre=responsabilités dans son rapport au couple). C'est à dire de manière franche, confiante, elle a eut besoin de se mesurer à autrui, de briller ou de s'imposer, elle était aussi autoritaire. Avec le Lion dans sa maison III, elle s'est positionnée en tant que leader. Mercure en aspect d'Uranus, va montrer le besoin de trouver sa propre place, peut être s'est-elle sentie rejeté à tort ou à raison, face à l'image déjà existante et imposante de se frère parti trop tôt. En aspect avec Neptune, peut être a t'elle essayé de s'identifier au frère décédé pour pouvoir avoir la même place aux yeux de ses parents, dans la maison de "l'amour" elle cherchait à recevoir des attentions d'amour, de joie, de plaisir et de créativité de la même façon que son frère avait su susciter.

La mère : Elle a son signe des Gémeaux dans la maison X qui est le lieu de socialisation par excellence. Cette position ramène à l'histoire parentale et aux liens qu'eux-même ont entretenus avec leur fratrie, d'où l'importance des oncles et tantes. Il peut y avoir avec cette position un frère ou une soeur qui tienne lieu de modèle, qui serve de référence, soit parce qu'il est plus âgé et occupe une position d'élévation, soit qui guide dans les choix professionnels. La maison III (maison de la communication et de la fratrie par excellence), VII et XI en signe d'eau vont lui permettre d'entrer en relation avec autrui de manière plus féminine, et plus intimiste. Par prudence et méfiance naturelle, elle ne va pas d'emblée vers autrui. Elle a besoin de sentir et d'être sur la même longueur d'onde. Elle peut manquer de discernement, montrer une certaine naïveté, parce qu'il y a à la base une idéalisation de l'être. Avec le signe des Scorpion dans sa maison III, les échanges fraternels ne sont pas vraiment zen. Ces relations peuvent être empreintes de jalousie et de conflits. Cela peut induire des rapports de force qui peut sentir le besoin de s'affronter, de critiquer, d'ou des mécanismes de fuite ou de tromperie (Poisson en maison VII). Dans ses relations amicales, elle peut exprimer le besoin de pouvoir au travers de relations qu'elle protège, materne ou conseille avec le signe des Cancer dans la maison XI. Elle a Chiron (Chiron est la clé initiatique qui ouvre la voie, le mystère à percer et à résoudre. Il est le domaine ou l'on a été bléssé injustement) dans cette même maison III, qui parlerait d'illégitimité, ou de non-reconnaissance. "Chiron" peut aussi parler de souffrance, de blessure ou de trahison de la part d'un frère ou d'une soeur. Avec Vénus et Uranus en aspect à Mercure, ses liens avec son frère et sa soeur sont privilégiés, avec un besoin de trouver sa propre place dans la fratrie afin qu'elle puisse expérimenter son originalité. Rivalité et jalousie peuvent découler de l'aspect Mercure/Mars, d'où naisse l'esprit de compétition. Cela se révélera lors de conflits avec ses collègues ou amis, avec lesquels elle a toujours été tenté de se mesurer ou de se comparer. L'aspect Mercure/Jupiter pouvant la faire douter de "soi".

La petite-fille : Elle a son signe des Gémeaux dans sa maison IX, rendant une possible idéalisation du frère, sans perdre de vue les éventuelles illusions ou désillusions. Le frère peut ne pas partager les mêmes conceptions ou la même philosophie. La maison III est dans le signe des Sagittaire, la maison VII en Bélier et la maison XI en Lion, l'approche est donc en élément de Feu, c'est une approche "masculine" ou la façon de communiquer est franche et directe. Elle a une attitude ouverte, a besoin de se mesurer avec autrui et ressent le besoin de briller ou de s'imposer. Mais les rapports avec autrui semble chaleureux et ouverts mais non dépourvus de rivalité ou de rapport de force ce qui peut ressurgir dans les rapports de couple (Bélier en VII). Le besoin de briller amicalement se fait aussi sentir comme celui de rechercher des personnes dignes. Mercure est en aspect à mon Noeud Sud natal, ce qui semble liée à l'ancestralité et s'accompagne bien souvent d'une thématique fraternelle particulière et prégnante au sein de la généalogie. Cela peut se vivre aux travers d'histoires plus ou moins complexes (amour/haine) qui se répercute sur plusieurs générations. Tout comme ma mère avant moi, Mercure en aspect à Mars parle de rivalité, de jalousie et de passion, avec un esprit de compétition. Cela se répercutera sur mes relations avec lesquels un esprit de comparaison peut exister, et d'où un manque de confiance en soi peut exister (Mercure en aspect à Jupiter). Mais Mercure en aspect à mon ascendant me permettra d'être ouverte, curieuse, intéressée par divers choses, aimant échanger, discuter et communiquer avec autrui. C'est un bon signe d'adaptation.


Voyons maintenant les maisons IV, VIII et XII :

Quelles sont donc les racines des trois femmes de cette lignée, leur langage et leur transmission familiale, leur croyance?

​La maison IV de la grand-mère est dans le signe de la Vierge qui est gouverné par Chiron, symbolisant "le guérisseur, le mystère à résoudre". L'ambiance familiale parle de service et de dévouement. La famille a pu servir de modèle de référence. Les racines familiales ont besoin d'être concrêtes, la vie au foyer doit être organisée, méthodique avec un esprit travailleur. Dans ce signe, il peut y avoir de la réserve et de la pudeur venant de l'éducation parentale. Les racines familiales peuvent être liées à l'étranger, aux voyages, à la loi ou à l'administration. Elle a pu se sentir sensible aux vibrations qui l'entoure et avoir une grande intuition. Avec Chiron en maison IX, elle a pu souffrir d'un manque d'évolution sociale et spirituelle, peut être s'est elle sentie brimée dans sa liberté de pensée et de mouvement.

La maison VIII, quant à elle montre l'héritage invisible au coeur de cette transmission généalogique. Elle parle de complexes familiaux, de sujets tabous, de conflits non résolus, de deuils non faits ou de morts prématurées. Uranus en maison VIII, s'intéresse aux choses mortes et se sent poussé vers les réformes et les transformations. Uranus est dans cette maison des "transformations" et lui amène dans sa vie des changements importants pour qu'elle puisse mieux exprimer sa personnalité, à travers des épreuves ou des crises importantes. Le domaine financier peut lui aussi subir des changements rapides et imprévus. Uranus va ouvrir des révélations, il permet d'introduire un nouveau souffle dans l'arbre généalogique, il est porteur d'un potentiel de guérison.

La maison XII concerne les secrets qui ont été perdus à la conscience à travers le temps, le potentiel non réalisé de la famille. Quelque chose qui est resté irrésolu, qui n'est pas cicatrisé dans la famille. Dans cette maison, Saturne limite, bloque et responsabilise. Il y a une leçon karmique à vivre qui a été différée autrefois et qui va donc lui falloir en assumer les responsabilités cette fois-ci concernant l'image du Père ou la relation à celui-ci. Ici, elle a du se confronter à ses limites et expérimenter ce qui s'imposait à elle. Il fallait qu'elle expérimente une éducation stricte et rigide lui laissant peu de liberté dans un contexte "d'union avec son père" et de prendre conscience de cet héritage paternel qu'elle aurait dû mettre au service de son couple ou de son union pour sortir de ces schémas répétitifs.

La maison IV de la mère est dans le signe des Sagittaire ce qui fait de son chez elle, un lieu d'intellectualisation et d'engagement social. Ici, elle peut défendre ses convictions avec vigueur car ses aspirations la porte toujours plus haut. Maîtrisé par Jupiter dans sa maison de maîtrise, il est question de réussite sociale. Pour être accepté dans cette famille, il faut affirmer une réussite aussi brillante que celle de ses ancêtres. Comment maintenir ces valeurs sociales acquises grâce au statut militaire du Père et à une même lignée militaire ancestrale, en restant fidèle à soi-même (Jupiter R en maison IV), différente des frères et soeurs qui eux ont bien réussi (conjonction Mercure/Vénus/Uranus en maison X) et avec lesquels une cassure aura été faîte en s'enfuyant de la région avec son amoureux qui faisait son service militaire dans la même caserne que son père pour aller vivre leur idylle loin de ceux qui s'y refusaient. Une fille naîtra de cette union d'où s'ensuivit un divorce. La conséquence de cela c'est qu'elle a du exercer un métier qu'elle n'aimait pas ou n'avait pas choisi et que la généalogie a interdit l'accès à la vocation initiale.

La maison VIII est dans le signe des Bélier, maîtrisé par Mars dans sa maison du "Moi intime". Cette position montre l'héritage invisible de tout ce qui touche à la "guerre", à "l'action et à la volonté". Elle est animée d'une force et d'une puissance que c'est tout son caractère et son comportement qui en sont impreignés. Mais cette énergie est dans le signe de la Vierge, montrant une énergie organisée et contrôlée, avec des poussées d'adrénaline, d'agressivité si elle se sent menacée, suportant mal la contradiction. Ici, il va s'agir de changer et de se transformer.

La maison XII est maîtrisé par le Soleil en maison X, et parle elle aussi de cette relation au père et surtout de ce grand besoin de s'affirmer au fond de soi. Les épreuves peuvent passer par l'affectif mais surtout ont quelque chose de karmique et aussi de lourd. Les évènements sont marqués par des situations et des nécessités qui n'ont pas été résolues ou tenues dans une vie passée et dont elle ne peux plus contourner. L'abus de pouvoir, le contrôle, l'autorité, la dictature, etc.., sont des pièces maîtresses de cette position de Saturne qui est toujours en lien avec l'image du père, mais pas seulement, ici, on parle aussi d'une transmission ancestrâle qui viendrait de sa mère, et de l'image de "l'homme" et de la droiture à l'image de son grand-père maternel.

La maison IV de la petite-fille est dans le signe des Capricorne. Cela n'a pas toutjours été facile, ni tendre de grandir au sein d'une éducation très stricte, très autoritaire, ou je n'avais pas le droit d'évoluer à ma façon. Beaucoup d'interdit, de limitation, et de restriction même si je pense avoir grandi heureuse jusqu'à mes 11/12 ans. Mais, j'y ai puisé la force et l'obstination nécessaire à l'accomplissement de tous mes projets. L'éducation est rigoureuse, stricte et il y a une pointe d'honneur à me contrôler, et à ce que je projette une image d'enfant sage et bien éduqée. Le regard des autres étant très important dans cette famille, il fallait leur faire honneur. Mars, l'énergie, la volonté et l'action sont dans le foyer, la "guerre" aussi avec l'image de l'autorité et de l'homme. Le contrôle de l'autre et en l'occurence de "l'enfant" est indéniable, il donne un semblant de "pouvoir" et de maîtrise sur, au moins, son monde. Cette autorité ainsi que les bases affectives sont sources de transformations, de crises, de remises en question. Il faudra transformer tout ces ressentis et accomplir une mutation profonde de soi-même. Le Noeud Nord est en maison IV, et me demande d'aller vers "moi-même", de me libérer de la "famille", d'incarner l'énergie du NN pour retrouver mon individualité. Il faut dépasser toutes les programmations familiales qui doivent être transformées pour que l'âme passe devant. Le chemin consiste à accepter de lâcher prise sur le besoin de contrôler ma situation sociale ou professionnelle pour apprendre à vivre sans peur et ressentir un état de paix intérieur, par la protection d'un foyer ou l'enracinement de mon être. Une fois mon individualité retrouvée, ce Noeud Nord en Verseau me demande de m'ouvrir aux autres, à la reconnaissance d'un but global, d'une cause commune, ou d'un élan humanitaire Il est question d'être un dans le tout.

La maison VIII est dans le signe des Taureau, ce qui m'amène à des transformations sur ce que je considère comme mes possessions ou mon territoire bouleversant ainsi ma stabilité. Maîtrisée par Vénus dans la maison des "grands principes de vie, de la connaissance et de la spiritualité", il m'est demandé de m'ouvrir avec confiance et foi. Cette maison occupe aussi le signe des Gémeaux ou il faudra transformer le monde des idées, de la communication et des échanges. C'est toutes ces croyances ancestrales de posséssivités et d'intellectualisations qu'il va me falloir transformer, accepter de perdre pour me régénérer socialement (Mercure en maison X). Il s'agit de purifier ce qui me relie à ma grand-mère (conjonction Lune/Saturne) et à son histoire.

La maison XII qui me permet de passer d'un état de conscience à un autre se fait très intérieurement dans le signe de la Vierge. Ces états me permettent de faire des bilans de ce que je vis et de mon passé. Cette maison correspond à l'ambiance qui entoure ma naissance et indique le "projet-sens" de ma naissance. Ici, il m'est demandé de mettre de l'ordre dans ma lignée ancestrale par mes capacités d'analyses, d'écoute, et de méthode. Cet axe Vierge/Poisson avec une Lune Noire en Vierge, parle d'arbre Généalogique qui a pu connaître des maladies graves (maladie Parkinson de ma GMM, mort d'un anévrisme du frère de ma GMM), des souffrances tant sur le plan physique que psychique. De part mes recherches et mes découvertes, j'invite mes ancêtres à travers moi à rétablir leur vérité en offrant mon aide et en me rendant utile aux autres pour les aider à leur tour dans leur compréhension et leur devenir. Par l'aide sociale ou le soutien thérapeutique, je trouverais une manière positive de transcender cette Lune Noire qui m'oblige de toute façon à entrer en contact avec la souffrance humaine pour développer ma compassion et mon ouverture spirituelle. Conjoint à mon Pluton natal, cette Lune Noire me permet de dépasser ma nature, de m'intéresser à mon inconscient et à tout ce qui entrave mon cheminement, pour me délivrer des blocages et des peurs inconscientes. Je serais guidée par le désir d'opérer une mutation profonde et d'aider les autres dans cette voie-là. Maîtrisé par Chiron en maison VI, il va s'agir d'apporter sa pierre à l'édifice et d'aider à la guérison par la thérapie à l'autre. De plus avec Uranus conjoint à l'ascendant dans cette même maison, il faut utiliser l'intuition et l'originalité, l'astrologie, et tout ce qui est novateur pour faire passer le message ancestrale et réparer la lignée.

Il semble déjà, qu'au vu de tout ce qui a été dit plus haut et qu'au vu des planètes qui occupent mes maisons dîtes "transgénérationnelles" (IV, VIII, XII), qu'un potentiel s'offre à moi pour réparer ou pour solutionner les souffrances liées à mes ancêtres. Lorsque j'aurais enfin atteint ce pour quoi je suis là, c'est toute ma lignée qui pourra profiter des bienfaits et se libérer de l'énergie qui les maintenait trop longtemps prisonniers.

Au terme de ces explications et pour peaufiner et agrémenter nos recherches sur les transmissions générationnelles, nous pouvons toujours vérifier nos liens avec nos ascendants par les dates d'anniversaires similaires et leur synchronicités, par les dates de conceptions et de décés, par les prénoms usuels, par les planètes transpersonnelles et rétrogrades, la Lune Noire, Chiron, les Noeuds Lunaires et les croix fixes, mutables et cardinales, pour donner un sens à notre histoire, un sens profond et spirituel, une "âme" à notre incarnation.
Je n'analyserais pas tout ici, d'une parce que cela serait trop long à lire et trop fastidieux pour le lecteur qui veut comprendre et aller à l'essentiel. De deux, parce que ce post se veut juste une approche d'analyse et de recherche Astro-Transgénérationnel afin de vous montrer que c'est toute votre vie qui est inscrite sur votre thème, et qu'il y a moyen d'essayer de sortir d'une vie qui ne vous correspond pas, pour aller vers votre véritable "soi".

Nous allons aborder maintenant les CROIX de l'Arbre de vie Astrologique.

La croix qui relie les maisons I, IV, VII et X est la croix Cardinale.
Elle est notre héritage biologique/psychologique laissé par nos ancêtres et la place que l'on nous a octroyé dans la famille, ainsi que la façon de rentrer en contact avec les autres. Le but étant de se différencier du langage familial. Enfin, le centre de la croix est le lieu ou s'opère la combinaison de toutes les énergies. Elle symbolise notre espace de liberté et d'action mais aussi de création individuelle.

La croix qui relie les maisons III, VI, IX et XII est la croix Mutable.
Elle est notre héritage spirituel. Elle parle du sens de notre vie, du sens porteur de transformation. C'est accepter de se définir, de se mettre au service de son Être, de son Soleil.

La croix qui relie les maisons II, V, VIII et XI est la croix Fixe.
Elle est notre Création. Elle parle de notre relation à la vie, elle est un espace ou tout bouge tout le temps. C'est notre projet de Vie. Par le vide de la maison VIII et sa compréhension, cette maison attend un remplissage de créativité illimité.

Enfin, le coeur de l'Arbre de vie Astrologique représente le "Soi", le "COEUR DE L'ÊTRE", l'équilibre sur lequel on règle sa conduite. L'union de ces deux énergies nous délivre la "VOCATION" de l'être, notre projet de vie.
La croix de l'Arbre de vie Astrologique adaptée à mes signes.
La croix de l'Arbre de vie Astrologique adaptée à mes signes.
Ainsi nous avons vu mon héritage biologique et psychologique à travers la lignée Matriarcale et nous allons nous pencher cette fois-ci sur son interprétation avec la croix Cardinale.

Cette croix nous parle de l'héridité psychologique, des éléments empruntés par l'enfant que nous sommes à son milieu de naissance. Sur l'axe verticale les maisons IV/X revèlent ce qui est inscrit en nous et ce qui concerne notre appartenance à notre histoire familiale. Et, sur l'axe horizontal, les maisons I/VII représentent la conquète de notre espace personnel vers la conquète et l'ouverture aux autres.

Ma maison IV étant déjà analysée dans le post plus haut sur la filiation avec ma Grand-mère et ma mère, je commencerais l'analyse de la maison X. Elle suggère
 ce que l'on attend de nous sur le plan de nos orientations dans le monde, ce qui influe souvent sur notre relation au monde et sur le choix de notre parcours professionnel. Elle est attribuée par la "famille". Le signe et les planètes dans ce secteur nous diront ce que dans un premier temps, lors de nos choix de vie, nous pouvons être amenés à reproduire ou à réparer de notre histoire familiale, ou à qui nous cherchons inconsciemment à faire plaisir. Une maison X en Cancer suggère que mes projets ou réalisations soient axées sur les relations affectives grâces auquelles je pourrais constituer ou recréer un cercle de type familial où je pourrais exploiter mes capacités imaginatives et créatrices. Le Soleil natal dans cette même maison stipule que je peux fortement m'investir dans une carrière, une vocation ou un parcours à long terme et apporter mon soleil intérieur à cette réalisation.

Ma maison I suggère de déployer mon espace personnel en Balance qui est d'accorder la possibilité d'établir des liens avec les autres à travers le partage de valeurs communes. Recherche de l'autre en maison VII qui se fait en Bélier et dans une recherche spontanée et combative, choix qui s'est fait dans un premier temps et dans ma jeunesse sous l'influence de ce qui s'est passé dans ma famille. Choix de personnes inconscientes dont leur histoire avait des ressemblances ou des complémentarités avec la mienne, ou qui permettent de perpétuer la tradition familiale, en répétant les mêmes situations.

Le but étant de sortir de ces schémas répétitifs et familiaux, d'être conscient et de s'en dégager pour nous rapprocher des autres en fonction de nos affinités et des potentiels individuels de chacun. Il n'est nullement question de chercher dans l'autre une réparation, un manquement, une guérison, qui fausse bien évidemment la relation.

Poursuivons l'héritage spirituel en évoquant la croix mutable.

Elle est donc notre "projet-sens" familial avant de conscientiser notre patrimoine énergétique familial, véritable sens de notre incarnation. Elle nous enseigne que nous pouvons transformer ce que nous avons reçu au niveau de notre famille terrestre pour le réutiliser autrement.

Nous trouverons donc dans cette croix nos capacités de renoncement, de transformations et de transcendance, mais avant cela, il faut lever le voile.

Nous avons deux axes dans cette croix, un axe verticale VI/XII (communication intérieure, réceptrice basée sur le ressenti et le devenir) et un axe horizontale III/IX (communication et transformation extérieure).

Maison III : comment s'accommoder de l'environnement et développer son savoir faire personnel?
Maison VI : comment accomoder ce que l'on est à l'extérieur?
Maison IX : Comment comprendre la vie, quel sens lui donner?
Maison XII : comment se déconditionner et s'ouvrir à d'autres possibles?

Ma maison III est donc dans le signe des Sagittaire et va me dire comment j'entre en contact avec mon entourage. Ici, je communique et j'apprends avec enthousiasme, j'arrive à synthétiser mes connaissances. Mon besoin de partager et de communiquer est puissant. J'ai un grand sens de la justice qui me permet de faire en sorte que mes paroles soient suivies d'actes. Mon besoin d'en apprendre toujours plus ne me quitte presque jamais et me donne envie de bouger aussi bien en pensée que physiquement. De nature trés sociable, je peux échanger avec "l'autre" très facilement et m'adapter à n'importe quel environnement. L'engagement reste une difficulté peut être dû au fait que j'étais enfant unique jusqu'à mon adolescence.

La maison VI est une maison de bilan et de clôture de la personnalité ainsi que son réajustement. Il s'agit de savoir comment m'ajuster avec le monde extérieur, comment s'améliorer, prendre conscience et discerner ce qui est vraiment "moi" et ce qui ne l'est pas. Ici, je dois faire le tri de mon passé, ce que je veux garder de ce que je veux me défaire en rapport avec ce que j'ai reçu de mon éducation passée. Dans le signe des Poisson, mon quotidien peut se vivre avec une grande sensibilité à l'égard de mon environnement, qui lui a tendance à m'entraîner vers une ouverture au monde plus grande, avec un besoin d'assister les personnes souffrantes quelles qu'elles soient. Ici, on peut choisir son métier qui est en relation avec le subtil, les énergies, l'intuition, l'écoute d'autrui, tout ce qui soulage "l'autre", sans oublier le côté spirituel du "don de soi". 

La maison IX qui concerne la quête de sens, du sens de "sa vie", nous renseigne sur la manière dont nous abordons la vie. Dans le signe des Gémeaux, cette position me confère une approche de la vie plus intellectualisée. Il s'agit d'accumuler un maximum de connaissance et d'en faire une synthèse cohérente. Le contact, la communication, les échanges me sont très profitables. Cela va bien plus loin que la simple curiosité naturelle de voulour savoir, il s'agit pour moi d'explorer, de disséquer et de repousser les limites, de multiplier les connaissances et les expériences, pour pouvoir comprendre et dialoguer. Il y a un réel besoin d'apprendre, car mon but est d'avancer, d'évoluer, de m'épanouir et de m'expanser au niveau de ma conscience.

Et enfin, la maison XII qui représente le bilan de tout ce que nous avons accompli, demande de s'affranchir d'un lourd passé pour s'ouvrir réellement à autre chose. Dans le signe de la Vierge, il s'agit de lever le voile derrière le "projet-sens familial", afin de découvrir une autre fécondité, qui constitue le projet DIVIN que l'on doit découvrir dans la maison VI. On prendra donc conscience de nettoyer, de lessiver et de lâcher prise pour recycler et se libérer de notre passé. Il ne s'agit plus de correspondre à l'enfant rêvé que nos parents avait imaginé de nous, mais bien de se démarquer en tant qu'individualité. La Vierge besogneuse, soigneuse, rangée, ordonnée, appliquée et rigoureuse qui se laisse envahir par les détails, l'anxiété et les frustrations et qui veut tout contrôler, tel est la vie que mes ancêtres ont voulu que j'incarne et que je respecte, sans se demander si cela me correspondait. Or, ici, je dois me faire confiance, laisser mon intuition parler, me relaxer et écouter, accepter une part d'irrationnel et d'incontrôlable. Avoir foi en la vie.. Maîtrisé par Chiron dans ma maison VI, la blessure concerne l'affirmation de "soi", le droit d'exister ou non, la spontanéité et la liberté d'action, peur de ne pas être à la hauteur. Ce projet-sens est donc actif dans la vie de tous les jours, au travail, au niveau de la santé, et le but est de s'en distancier. Le but étant de se mettre au service de son "Être"...

Continuons notre investigation avec la croix Fixe.

Elle oeuvre à la croissance de notre individualité. Elle parle de notre relation à la vie, elle invite à vivre celle-ci au présent sans se laisser happer par les regrets du passé ou les incertitudes du futur. Elle est le lieu de "création", elle invite donc à se "recréer".

L'axe vertical V/XI suggère la création de soi d'abord grâce à l'amour et à la reconnaissance de "soi" pour s'ouvrir vers les autres. Ce sont nos projets de vie à offrir à la collectivité. La maison V en Verseau suggère de l'originalité, des qualités créatives, et une liberté incontestable, des sentiments empreints d'Universalisme, tournée vers l'avenir, avec un fort besoin de partage d'idées. En reconnaissant tout cela en moi, cela doit me permettre de m'ouvrir à la maison XI en Lion qui me permettra de vivre le groupe par la manifestation de qui je "suis", en donnant le meilleur de moi même, tout en faisant attention à ne pas vouloir le dominer, et en lui insuflant également ma grande énergie réalisatrice.

L'axe horizontal II/VIII parle du garder/retenir, du plein, du vide, de la vie et de la mort et du lâcher prise. C'est dans cette croix que l'on peut trouver le plus de résistance aux changements. Si l'on est encore accroché au passé (à la croix cardinale=héritage biologique), ce qui est affirmé dans la croix fixe en sera le reflet. Ce qui peut nous tromper lors du chemin vers soi, puisqu'il n'est pas le reflet de ce vers quoi on doit aller. Ainsi, si rien n'est transmuté dans la croix mutable, rien ne peut commencer dans la croix cardinale qui elle, se vit avec les conditionnement du passé, ou tout peut être distorsionné si l'on ne prend pas le temps de bien nettoyer les scories et les loyautés familiales invisibles. Cela pouvant représenter une vie qui nous échappe et qui du coup ne nous correpond pas du tout. Ainsi en VIII, on est dans la nécessité d’affronter et de scruter de plus près notre peur du néant et nos instincts de propriétaire qui, souvent, sont le fruit de pertes ou de séparations non assimilées par nos aïeux. Il s'agit donc en maison II et en Scorpion de savoir perdre, transformer, et de mourir à ses possessions (maison VIII en Taureau) pour renaître de ces cendres, mais plus en adéquation avec qui on est.

Le coeur de l'Arbre de Vie Astrologique se compose des maisons et des signes du coeur de l'Arbre réuni, c'est à dire la maison VI et la maison X. L'alliance de ces 2 signes représente le "Soi", le "Coeur de l'Être". Dans mon thème, on parle du signe des Poisson en maison VI et du signe des Cancer en maison X. Les planètes maîtresses des signes du centre de l'Arbre peuvent indiquer le type d'oeuvre créatrice dont je suis porteuse. Neptune maître des Poisson en maison II et la Lune maîtresse des Cancer en maison VIII. Il s'agit donc d'utiliser mes intuitions, mes inspirations, aller vers la perception d'un idéal transcendant jusqu'à un idéal collectif qui viendra enrichir mon âme plus que de raison. Il s'agira d'être dans la réceptivité, la féminité de qui "je suis" propre à la transformation de "soi".

Voilà ce que révèle le centre de mon Arbre, le coeur de mon être, ma vocation : 
Il peut s'agir de la création d'un lieu (Cancer en Maison X en analogie avec la maison IV) à vocation spirituel (Neptune en II) et d'entraide à la guérison et à la transformation de "soi" (Lune en VIII), sécurisant, et protecteur (Cancer) destiné à aider le collectif (maison VI en Poisson).

Merci ;-)

1 commentaire: